Archives par mot-clé : religion

Les Rendez-vous de l’histoire du monde arabe

Du 20 au 22 mai 2016 l’Institut du monde arabe organise les 2e « Rendez-vous de l’histoire du monde arabe » sur le thème « Religions et pouvoir ».

Nous attirons votre attention sur plusieurs interventions relatives à l’Antiquité et/ou proposée par des collègues de l’Université de Lorraine, notamment « Aux origines de la théocratie », (dimanche 22 mai, de 14h à 15h30), table ronde réunissant Maria-Grazia Masetti-Rouault, directrice d’etudes à l’EPHE, Section des sciences religieuses, Giusto Traina, professeur d’histoire romaine
à l’Université de Paris-Sorbonne, Institut Universitaire de France, Christian-Georges Schwentzel, professeur d’histoire ancienne à l’Université de Lorraine et Marie-Francoise Baslez, professeur emerite d’histoire des religions de l’Antiquité à l’Université de Paris-Sorbonne (salle d’exposition, niveau -2).

Télécharger le programme complet.

Pour ceux qui ne pourront pas faire le déplacement, l’ensemble des conférences est retransmis en direct, puis disponible, sur la Chaîne Youtube de l’Institut du monde arabe.

Illustration : Temple de Bel à Palmyre (©Bernard Gagnon, Wikimedia Commons).

La fiscalité à l’épreuve des changements politiques : le cas des temples de Babylonie ( VI e – IV e av. J.-C.)

Héliodore chassé du Temple (Gustave Doré, 1866).
Héliodore chassé du Temple (Gustave Doré, 1866).

Dans le cadre du colloque « Religions et fiscalité dans le monde méditerranéen de l’Antiquité à nos jours », Laetitia Graslin-Thomé présentera une communication intitulée « La fiscalité à l’épreuve des changements politiques : le cas des temples de Babylonie ( VI e – IV e av. J.-C.) » (jeudi 17 mars, 10h.).

Ce colloque international est organisé par Marie-Christine Marcellesi et Anne-Valerie Pont dans le cadre du programme « L’argent des dieux » du labex Resmed. Il se tiendra les 17 et 18 maris 2016 au Collège de France (52 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris, Salle Lévi-Strauss).

Télécharger le programme.

Illustration : Heliodore chassé du Temple (Raphaël, 1512, Palais pontifical du Vatican, Wikimedia Commons©).

Archéologie du culte funéraire dans l’Alexandrie hellénistique et romaine

Ce mardi 10 novembre 2015, le Séminaire d’Archéologie de la religion et du rite accueille Marie-Dominique Nenna, directrice du Centre d’Études Alexandrines (USR 3134), pour une conférence intitulée « Archéologie du culte funéraire dans l’Alexandrie hellénistique et romaine ». La conférence se tiendra à 18h. en salle A104 (CLSH, bâtiment, 23 boulevard Albert Ier à Nancy).

Si les dispositifs liés à la commémoration des morts restent mal connus dans les nécropole de surface alexandrines à quelques exceptions près, en revanche, l’aménagement d’hypogées collectifs dès le IIIe siècle av. J.-C., notamment dans la nécropole occidentale, a entraîné la création de dispositifs particuliers pour honorer les défunts placés dans les loculi ou les niches ou bien, pour les privilégiés, dans des lits funéraires ou des sarcophages. Au sein même des hypogées ou en surface ont été creusés des triclinia pour les repas funéraires et des pièces dotées de bancs dont le rôle doit être précisé ; en outre des points d’eau (citernes et puits) ont été mis à la disposition de tous ou d’un groupe plus restreint. Tables et autels (taillés ou construits) prennent également place dans certains hypogées ; ils n’ont pas bénéficié d’études spécifiques, et on se propose ici d’en examiner la variété typologique, à laquelle font écho les séries abondantes des petits autels (ou encensoirs ?) en pierre et en céramique, découverts en masse dans les nécropoles alexandrines.

Télécharger l’affiche.

« Quand naissent les dieux » : colloque international de Rome (18-20 juin 2015)

Après deux journées d’étude, une table ronde et deux séminaires de formation doctorale,  le programme mutualisé entre l’École française d’Athènes et l’École française de Rome « Des espaces et des rites : pour une archéologie du culte dans les sanctuaires du monde méditerranéen » accueille un colloque international autour de la naissance des dieux dans le monde antique intitulé : « Quand naissent les dieux : fondation des sanctuaires. Motivations, agents, lieux. »

Le colloque se tiendra à Rome, dans les locaux de l’École française du 18 au 20 juin 2015. Il est porté par les deux Écoles d’Athènes et de Rome avec la collaboration du LabEx Archimède « Archéologie et Histoire de la Méditerranée et de l’Égypte anciennes » et organisé par Sandrine Agusta-Boularot (Université Paul Valéry Montpellier), Sandrine Huber (Université de Lorraine) et William Van Andringa (Université de Lille).

quand-naissent-les-dieuxLes procédures juridiques, mal décrites par les textes avouons-le, ne suffisent pas à rendre compte de l’acte exceptionnel que constitue la fondation d’un sanctuaire. Les données archéologiques récentes montrent des processus variés qui touchent tout autant la religion que l’organisation humaine, la vie politique et économique des communautés ou la perception des territoires. La fondation d’un lieu de culte était d’abord un acte exceptionnel qui mettait en œuvre un écheveau complexe de motivations et d’agents divers tout autant que de relations choisies dans le paysage, avec les habitats et les territoires puisqu’il s’agissait au premier chef d’installer un dieu dans un lieu propice. Les communications s’orienteront autour des thèmes suivants : les motivations, les agents et les lieux.

Télécharger le programme.