Archives par mot-clé : Histoire hellénistique

Euromos, cité hellénistique de Carie : recherches récentes

Le jeudi 28 février 2019, Francis Prost (Université de Paris I Sorbonne) donnera une conférence dans le cadre du Séminaire International d’Histoire Ancienne intitulée : « EUROMOS, CITÉ HELLÉNISTIQUE DE CARIE : RECHERCHES RÉCENTES. ». La conférence aura lieu en salle A104 (bâtiment A) à 18h.

Sur le territoire de l’Euromide, en pleine Carie, le long de la route reliant Halicarnasse et Milet, se trouve le site de la cité d’Euromos, bien connu pour son temple consacré à Zeus Lepsynos. Depuis quatre ans, une mission archéologique et épigraphique, rassemblant des chercheurs de l’Université Bordeaux Montaigne, Paris 1-Panthéon Sorbonne et Mugla, sous la direction du professeur A. Kizil, conduit des investigations pour mettre au jour les autres vestiges de la cité, ainsi que les modes d’occupation de son territoire. En particulier, l’agora, appelée agora sacrée, a révélé des aménagements qui apportent une moisson d’informations sur l’histoire de la communauté civique, sur ses activités commerciales et sur son identité carienne. Grâce à cette mission, on peut désormais formuler des hypothèses solides sur la fabrique urbaine d’une petite cité hellénistique en pleine Carie et sur sa capacité de résistance dans les grands conflits du temps.

Jeudi 27 septembre 2018 – Anne Catherine Rendu-Loisel : « La perception de l’Autre dans les textes divinatoires cunéiformes »

Mardi 16 octobre 2018 – Jeroen Wijnendaele : « Les Francs et l’Empire romain tardif : barbares, croque-mitaine et bienfaiteurs »

Jeudi  29 novembre 2018 – Ariane Guieu-Coppolani : « ‘Te mêlant à des étrangers’ : retour sur les mobilités et les relations avec l’étranger à l’époque homérique »

Jeudi 6 décembre 2018 – Nathan Badoud : « Rome, Rhodes et le Laocoon »

Jeudi 7 mars 2019 – Sandra Boehringer : « De L’érôs saphique aux rêves sexuels.Genre, normes et sexualité dans l’antiquité Grecque »

Jeudi 13 mars 2019 – Sophie Laribi-Glaudel: Naître et grandir dans le monde Grec aux époques classique et hellénistique : la construction de l’enfance dans l’Antiquité. »

Les rois parthes sont-ils des souverains hellénistiques ? Les Arsacides face aux institutions macédoniennes

s200_lerouge-cohen-charlotteLe 20 octobre 2016, à 18 heures, Charlotte Lerouge-Cohen, de l’Université de Paris Ouest-Nanterre, présentera une conférence intitulée : « Les rois parthes sont-ils des souverains hellénistiques ? Les Arsacides face aux institutions macédoniennes ». La conférence se tiendra à Nancy, sur le Campus Lettres et Sciences Humaines et Sociales, Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04).

Entre environ 150 av. J.-C. et le début du Ier siècle av. J.-C., toute la partie orientale du royaume des Séleucides (Iran, Mésopotamie, une partie de l’Asie Centrale) passe sous la domination de la dynastie d’origine iranienne des Arsacides – qu’on appelle également les « Parthes ». Ceux-ci entretiennent dès les origines d’étroits contacts avec les souverains gréco-macédoniens dont les royaumes côtoient le leur, Séleucides et rois gréco-bactriens. Par ailleurs, maîtres d’un vaste empire, ils se retrouvent à la tête de diverses communautés pour lesquelles ils constituent un pouvoir étranger, en particulier les fameuses cités grecques séleucides. Quelle attitude les rois parthes ont-ils alors adoptée face à l’héritage politique macédonien auquel ils étaient sans cesse confrontés ? Quels rapports ont-il établis avec les cités grecques ? Quelles institutions typiquement hellénistiques ont-ils eux-mêmes adoptées dans l’exercice de leur pouvoir ? Dans ce second volet, sera évoqué la question des « Amis » des Arsacides, terme qui revêt chez eux une signification assez différente de celle qu’elle a en dehors de leur royaume. Une dynastie étrangère au monde gréco- macédonien s’est ainsi emparée d’une institution qu’elle a remodelée pour l’intégrer à son système propre de gouvernement, largement différent de celui des Séleucides.

Télécharger l’affiche.

Les dates de la Saison 2016-2017

Semestre 1 :

Bertrand Lançon6 Octobre 2016 – 18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Bertrand Lançon (Université de Limoges) : « Stilicon caméléon : Romain? Barbare? Païen? Chrétien ? Quelles frontières pour une ‘romanité hétérogène’ au début du Ve s.? »

s200_lerouge-cohen-charlotte20 Octobre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Charlotte Lerouge-Cohen (Université de Paris Ouest-Nanterre) : « Les rois parthes sont-ils des souverains hellénistiques ? Les Arsacides face aux institutions macédoniennes »

sophie-photo-couleur-echelle10 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Sophie Laribi-Glaudel (Université de Lorraine) : « De Lamaštu à Lamia : les ‘croqueuses d’enfants’ dans le monde méditerranéen IIe-Ier millénaire »

a-binsfeld24 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Andréa Binsfeld (Université de Luxembourg) : « L’origine et l’identité des esclaves dans l’Empire romain et l’Antiquité tardive »

 

Illustration : Plaque d’argile représentant un cataphractaire parthe (IIIe av. J.-C. – IIe ap. J.-C.). British Museum. Wikimedia Commons.

 

Enregistrer