Archives par mot-clé : épigraphie

Un puzzle épigraphique : Hadrien et l’Éphésien Philokyrios

(Documenta antiqua, Institut für Kulturgeschichte der Antike,

Le jeudi 7 mars 2019, Vera Hofmann (Documenta antiqua, Institut für Kulturgeschichte der Antike, Österreichische Akademie der Wissenschaften) donnera une conférence dans le cadre du Séminaire International d’Histoire Ancienne intitulée : « Un puzzle épigraphique : Hadrien et l’Éphésien Philokyrios ». La conférence aura lieu en salle A104 exceptionnellement à l’horaire de 16h.

En l’année 129 l’empereur Hadrien réagit à la demande d’un certain L. Erastos, nauclère éphésien, qui souhaite devenir conseiller municipal, par une fameuse lettre de recommandation adressée aux magistrats et au Conseil d’Éphèse. Une copie de cette lettre fut gravée sur le revêtement de marbre du Proscaenium de l’Odeion, financé par le grand notable Vedius Antoninus pendant le règne d’Antonin le Pieux. En 1864 J. T. Wood trouva divers fragments de ce revêtement et il réussit à partiellement recomposer un dossier consistant en cinq lettres impériales. Quelques années plus tard, d’autres fragments, trouvés par l’équipe archéologique de l’ÖAI, impliquaient l’existence d’une seconde lettre presque identique à la lettre d’Hadrien concernant Erastos, cette fois au profit d’un capitaine éphésien appelé Philokyrios. Depuis leur publication, ces deux lettres d’Hadrien ont été citées comme preuve à Éphèse de l’existence d’une summa honoraria payée par l’empereur au profit des deux capitaines moyennant certaines conditions. Mais les procédures usuelles de la chancellerie impériale et la politique municipale d’Hadrien laissent présager d’autres hypothèses d’explication. De surcroît, l’étonnante liberalitas de l’empereur remonte uniquement à une restitution très douteuse du texte par J. T. Wood. Sur la base de fragments toujours inédits, je propose dans cette conférence d’analyser à nouveau le texte de la lettre impériale concernant Philokyrios, le contexte de sa rédaction et les circonstances de la publication épigraphique.

Jeudi 27 septembre 2018 – Anne Catherine Rendu-Loisel : « La perception de l’Autre dans les textes divinatoires cunéiformes »

Mardi 16 octobre 2018 – Jeroen Wijnendaele : « Les Francs et l’Empire romain tardif : barbares, croque-mitaine et bienfaiteurs »

Jeudi  29 novembre 2018 – Ariane Guieu-Coppolani : « ‘Te mêlant à des étrangers’ : retour sur les mobilités et les relations avec l’étranger à l’époque homérique »

Jeudi 6 décembre 2018 – Nathan Badoud : « Rome, Rhodes et le Laocoon »

Jeudi 7 février 2019 – Sandra Boehringer : “De L’érôs saphique aux rêves sexuels.Genre, normes et sexualité dans l’antiquité Grecque”

Jeudi 13 février 2019 – Sophie Laribi-Glaudel: Naître et grandir dans le monde Grec aux époques classique et hellénistique : la construction de l’enfance dans l’Antiquité.”

Jeudi 28 mars 2019 – Francis Prost: Euromos, citée grecque de Carie à l’époque hellénistique.”

Éphèse en mutation : les cultes nouveaux et les prêtresses d’Artémis

Le 31 mai 2017, François Kirbihler, dans le cadre du Seminar für Alte Geschichte de l’Albert-Ludwigs-Universität de Fribourg (Allemagne), donnera une conférence intitulée « Ephesos im Wandel : neue Kulte und Artemispriesterinnen. [Ephèse en mutation : les cultes nouveaux et les prêtresses d’Artémis] ». La conférence aura lieu à 18h. en salle HS 1098 (KG1).

La conférence explicite quelques résultats de recherche concernant les notables éphésiens ; elle présente ensuite un nouveau culte de Rome et du divin Jules dont l’existence résulte du croisement d’une inscription fragmentaire (RS 24), de monnaies (RPC 2570-2574), ainsi que d’une liste éponymique (IvE 9) ; elle présente enfin les nouvelles prêtresses d’Artémis qui sont attestées à partir de 31/29 av. J.-C. à l’Artémision.

Der Vortrag erläutert zunächst einige Forschungsergebnisse bezüglich der ephesischen Honoratioren ; er stellt dann einen neuen Kult der dea Roma und des divus Iulius vor, der sich aus der Kreuzung eines Inschriftenfragments (RS 24), Münzen (RPC 2570-2574), und der Eponymenliste IvE 9 ab 40 v. Chr. ergibt, und beschreibt schliesslich die (neuen Haupt-) Artemispriesterinnen, die es ab 31/29 v. Chr. am Artemision gab.

Voir le programme complet du séminaire.

Illustrations : RS 24 et Artémis d’Éphèse (©François Kirbihler).

 

Soldats, mobilité et zone de contact dans l’empire lagide (d’après les inscriptions)

Christelle Fischer-Bovet, Associate Professor à l’université de Californie du sud présentera, le jeudi 27 avril 2017 à 18h (Salle G04), une conférence ayant pour thème « Soldats, mobilité et zone de contact dans l’empire lagide (d’après les inscriptions) ».

À partir du corpus des inscriptions dédicatoires des soldats et officiers Lagides en Egypte, systématiquement rassemblé pour l’occasion, cette conférence cherche à établir pourquoi leur nombre a augmenté de façon spectaculaire sous les règnes de Ptolémée VI et Ptolémée VIII et pourquoi un large pourcentage d’entre elles ont été dédiées par des groupes de soldats. L’état de préservation des sources ne suffit pas à expliquer un tel changement, qui reflète plutôt l’expansion de comportements particuliers, jusque-là sporadiques, d’une « tradition épigraphique » liée aux développements politiques et religieux de la période hellénistique tardive et le rapprochement des cultures grecques et égyptiennes. Afin d’expliquer ces nouvelles tendances, il est nécessaire d’établir le plus systématiquement possible ce que les soldats inscrivaient sur les pierres et comment cela reflète leur vie quotidienne, leur statut et les hiérarchies militaires, les relations entre soldats grecs et égyptiens, avec les civils et la sphère religieuse. Dans un premier temps, cette communication examine la mobilité des soldats et ses conséquences pour eux-mêmes et pour la population civile locale. Deuxièmement, elle met en valeur comment le contenu des inscriptions sert à rendre public le statut militaire et socio-économique des soldats et leur relation au roi. Troisièmement, elle explore la sphère religieuse et l’attention portée par les soldats au bien-être de la population locale. En fait, les soldats semblent imiter la bienveillance caractéristique de l’idéologie royale. En conclusion, les inscriptions des soldats lagides à Chypre servent de comparaison pour évaluer dans quelle mesure les phénomènes décrits ci-dessus sont visibles à travers l’Empire lagide.

Les dates de la saisons 2016-2017

Semestre 1 :

Bertrand Lançon6 Octobre 2016 – 18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Bertrand Lançon (Université de Limoges) : « Stilicon caméléon : Romain? Barbare? Païen? Chrétien ? Quelles frontières pour une ‘romanité hétérogène’ au début du Ves.? »

Compte-rendu.

s200_lerouge-cohen-charlotte20 Octobre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Charlotte Lerouge-Cohen (Université de Paris Ouest-Nanterre) : « Les rois parthes sont-ils des souverains hellénistiques ? Les Arsacides face aux institutions macédoniennes »

Compte-rendu.

sophie-photo-couleur-echelle10 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Sophie Laribi-Glaudel (Université de Lorraine) : « De Lamaštu à Lamia : les ‘croqueuses d’enfants’ dans le monde méditerranéen IIe-Ier millénaire »

Compte-rendu.

a-binsfeld24 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Andréa Binsfeld (Université de Luxembourg) : « L’origine et l’identité des esclaves dans l’Empire romain et l’Antiquité tardive »

Semestre 2:

19 janvier 2017 – 18h.  (Bâtiment A, salle A216) Brigitte Lion (Université de Lille-3) et Cécile Michel (CNRS) : « Les écritures cunéiformes : déchiffrement, fonctionnement, usages »

16 février 2017 – 18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle G04) – Philippe Blaudeau (Université d’Angers) : « Un projet historiographique ambitieux et trop méconnu : le Breviarium causae nestorianorum et eutychianorum de Liberatus de Carthage »

9 mars 2017 – 18h. Salle A104 – Helmut Schwaiger (Österreichisches Archäologisches Institut) : « Patricien, producteur, paysan : les fonctions multiples d‘un quartier urbain dans l‘Éphèse byzantine » [Patricien (Patrizier) – Producteur (Produzent) – Paysan (Bauer). Die vielfältigen Funktionen eines Stadtquartiers im byzantinischen Ephesos]

27 avril 2016 – 18h. Salle des Actes (Bâtiment A, Salle G04) – Christelle Fischer-Bovet (University of Southern California) : « Soldats, mobilité et zone de contact dans l’empire lagide (d’après les inscriptions) »

Capture d’écran 2015-09-09 à 10.26.35Logo Hiscant-MA

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Autour de l’ « économie impériale » en Asie Mineure : empereurs, notables, marchands, armée

Dans le cadre du projet « LanCRAM : The land of Caesar : Geography and economy of the imperial properties in Roman Asia Minor » (Marie Curie IEF), Alberto Dalla Rosa (EPHE) organise une journée d’étude Autour de l’ « économie impériale » en Asie Mineure : empereurs, notables, marchands, armée.

La journée d’étude se tiendra le samedi 14 novembre 2015 de 9h45 à 18h. dans la salle Peiresc à l’INHA.

Notre collègue François Kirbihler aura l’honneur d’y présider la séance de l’après-midi.

Télécharger le programme.

 

Christophe Feyel au Musée épigraphique d’Athènes : « Comment écrire l’histoire d’une pratique institutionnelle, la dokimasia ? »

Christophe Feyel, professeur en histoire grecque, prononcera une conférence au Musée épigraphique d’Athènes, le mardi 26 février à 15 heures, dans le cadre du cycle de conférences organisé conjointement par le Musée épigraphique et l’École française d’Athènes. Son propos aura pour titre : « Inscriptions et sources littéraires : comment écrire l’histoire d’une pratique institutionnelle, la dokimasia ? ».

Rappelons ici que le Musée épigraphique rassemble la plus vaste collection d’inscriptions grecques au monde. On y trouve notamment bon nombre d’inscriptions athéniennes des périodes classique et hellénistique. Quant à l’École française d’Athènes, elle est aussi bien connue : fondée en 1846, cet établissement, fort d’une très riche bibliothèque, est un centre d’études très apprécié des chercheurs français et étrangers, notamment des archéologues. Son directeur, M. Alexandre Farnoux, est venu en décembre 2012 prononcer une conférence au sein de notre Université.