Archives par mot-clé : Babylonie

La fiscalité à l’épreuve des changements politiques : le cas des temples de Babylonie ( VI e – IV e av. J.-C.)

Héliodore chassé du Temple (Gustave Doré, 1866).
Héliodore chassé du Temple (Gustave Doré, 1866).

Dans le cadre du colloque « Religions et fiscalité dans le monde méditerranéen de l’Antiquité à nos jours », Laetitia Graslin-Thomé présentera une communication intitulée « La fiscalité à l’épreuve des changements politiques : le cas des temples de Babylonie ( VI e – IV e av. J.-C.) » (jeudi 17 mars, 10h.).

Ce colloque international est organisé par Marie-Christine Marcellesi et Anne-Valerie Pont dans le cadre du programme « L’argent des dieux » du labex Resmed. Il se tiendra les 17 et 18 maris 2016 au Collège de France (52 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris, Salle Lévi-Strauss).

Télécharger le programme.

Illustration : Heliodore chassé du Temple (Raphaël, 1512, Palais pontifical du Vatican, Wikimedia Commons©).

Laetitia Graslin : « La comptabilité des temples de Babylonie au milieu du Ier millénaire »

Laetitia Graslin interviendra dans le colloque « Calculs et rationalités : comptabilité, modèles économiques, politiques et éthiques dans l’Ancien et le Nouveau Monde », qui se tiendra à l’Université de Montréal du 3 au 6 juin 2015. Elle présentera le 3 juin une communication intitulée : « La comptabilité des temples de Babylonie au milieu du premier millénaire av. J.-C. : quel modèle économique pour quelles pratiques ? »

Télécharger le programme.

Laetitia Graslin : « Les conséquences des changements hydrauliques sur l’espace économique babylonien aux époques achéménide et hellénistique »

Wadi Rum (©Wikimedia Commons)
Wadi Rum (©Wikimedia Commons)

Article lu à l’occasion de la seconde Wadi Rumm multidisciplinary conference intitulée Man and the Desert à Wadi Rumm, Jordanie, le 5 et 6 mars 2014.

La Babylonie est une région anciennement et densément peuplée, dont l’agriculture dépend de l’irrigation. Aux époques néo-babylonienne, achéménide puis hellénistique, d’importants travaux hydrauliques sont réalisés. Ils sont connus par d’anciennes prospections archéologiques, mais surtout par les textes cunéiformes. Ceux-ci nous renseignent sur les travaux menés du VIIe au IIIe siècle et sur leurs conséquences sur les grands équilibres économiques et l’organisation des territoires. La construction de canaux modifie, parfois en profondeur, l’économie babylonienne : certaines cultures, comme celle du palmier dattier, se trouvent privilégiées. Certaines zones connaissent un essor économique important, tandis que d’autres se trouvent délaissées. C’est, à l’époque hellénistique, l’équilibre de l’ensemble de la région, entre réseau dépendant du Tigre et réseau lié à l’Euphrate, qui s’en trouve modifié.