Que nous apprend l’Antiquité : leçons et usages des empires antiques à travers l’histoire

Lors des Rendez-Vous de l’Histoire à Blois (8-11 octobre 2015), dans le cadre de la « Carte Blance » à la Société des Professeurs d’Histoire Ancienne de l’Université (SOPHAU), Laetitia Graslin participera à une table ronde en présence de Laurent Capdetray (maître de conférences à l’Université de Poitiers), Johann Chapoutot (professeur à l’Université de Paris III-Sorbonne Nouvelle, membre de l’Institut Universitaire de France), Antonio Gonzales (professeur à l’Université de France-Comté) et Gilles Keppel (politologue, professeur à l’Institut d’Études Politiques de Paris, membre de l’Institut Universitaire de France).

La table ronde se déroulera le jeudi 8 octobre de 14h30 à 16h. dans la salle des conférences du Château Royal de Blois.

Quand on parle d’Empire, l’exemple de Rome s’impose. Ce modèle fondateur résume-t-il à lui tout seul la notion d’Empire ? Aux empires antiques répondent d’autres expériences historiques. La vision « impérialiste », qui s’est longtemps imposée — récupérée par les idéologies totalitaires — doit être révisée. C’est une lecture critique du monde, en rapport avec le temps contemporain, que l’Antiquité propose.

Voir le programme.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.