Bruno Rochette : « La diversité des langues dans l’Empire Romain »

BNU. Papyrus grec 1173. Papyrus bilingue.
BNU. Papyrus grec 1173. Papyrus bilingue.

En ouverture du colloque « Irénée après Irénée : traces d’un auteur grec perdu » (11-13 juin 2015), organisé par Rémi Gounelle (Faculté de théologie protestante de Strasbourg) et Agnès Bastit (Centre Michel Baude, Université de Lorraine), Bruno Rochette (Université de Liège) présentera une conférence intitulée : « La diversité des langues dans l’Empire romain à l’époque d’Irénée (IIe siècle) : l’Asie mineure et la Gaule ». La conférence se tiendra jeudi 11 juin au Palais Universitaire de Strasbourg (salle Tauler) à 20h30.

Programme du colloque.

La diffusion de l’œuvre d’Irénée, auteur grec majeur du tout premier christianisme, pose des problèmes délicats : répandue très peu de temps après sa publication comme en témoignent les papyrus égyptiens d’Oxyrhynque, elle a aujourd’hui presque entièrement disparu dans sa langue originale, le grec, et n’est accessible qu’à travers des citations fragmentaires ou des traductions anciennes. Pourtant, Irénée était un auteur de référence pour l’Antiquité chrétienne, aussi bien orientale qu’occidentale, comme l’attestent l’utilisation par les hérésiologues (Hippolyte, Tertullien, Epiphane, Eznik), les citations de Basile, Augustin, Théodoret de Cyr ou les Sacra parallela attribués à Jean de Damas, et les traductions elles-mêmes (en latin, arménien et syriaque). Il a continué à être connu au Moyen Âge (surtout occidental), puis a attiré l’intérêt d’érudits majeurs (Erasme, Harnack). Les journées d’études de Strasbourg chercheront à retracer quelques-unes des étapes de la transmission de cette œuvre, sans exclure sa réception dans les diverses traditions chrétiennes et sa prise en compte par les théologiens modernes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.