François Kirbihler : « Un culte de Rome et César à Éphèse sous le triumvirat : l’œuvre oubliée de Marc Antoine »

La nouvelle saison du séminaire d’histoire ancienne consacré aux « Souverains réformateurs » est inaugurée le 17 octobre à 18h15 en salle A329b par François Kirbihler, qui présentera une conférence intitulée « Un culte de Rome et César à Éphèse sous le triumvirat : l’œuvre oubliée de Marc Antoine ». Les étudiants de tous niveaux sont les bienvenus.

Éphèse

Éphèse, capitale de la province d’Asie, joua un rôle important dans la diffusion de modèles romains, parfois adaptés à des traditions locales. Il en est de même du culte de Rome et César. Le croisement de trois sources implique une création de ce culte sous le triumvirat, dès 39/8, et non en 29 a.C. selon la tradition communément admise (Dion Cassius 51, 20, 6-7).

Les autres dates de la saison 2013/2014 du séminaire

17 octobre 18h15 François Kirbihler : « Un culte de Rome et César à Éphèse sous le triumvirat : l’œuvre oubliée de Marc Antoine ».
28 novembre 18h00Gilles Gorre (Université de Rennes) : « Les temples égyptiens et les réformes des Ptolémées ».
6 février 18h15Hervé Huntzinger : « Gouverner sans titre. Les modalités du pouvoir informel de Séverin de Norique à la fin du Ve siècle de notre ère ».

20 marsSabine Ladstätter (directrice des fouilles d’Éphèse, membre de l’Institut Autrichien d’Archéologie) : « La maison à terrasse II, un joyau d’habitation romaine ». (voir un article sur le Daily News).
10 avrilChristian Schwentzel (Université de Lorraine, Metz) : « Antiochos de Comagène ».
24 avril Aurélien Froidevaux (doctorant Université de Lorraine, Nancy)  : « Justinien et la Sicile : reconquête, intégration et réforme des structures administratives ».

 


3 réflexions sur « François Kirbihler : « Un culte de Rome et César à Éphèse sous le triumvirat : l’œuvre oubliée de Marc Antoine » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.