Archives par mot-clé : Souverains réformateurs

Hervé Huntzinger : « Séverin de Norique : un pouvoir informel à la fin de l’Empire d’Occident » (6 février 2014)

Leopold Kupelwieser, Odoacre consultant saint Séverin, Vienne, XVIIIe. © Picture archives of the Austrian National Library, Vienna.
Leopold Kupelwieser, Odoacre consultant saint Séverin, Vienne, XVIIIe.

Pour la troisième séance du séminaire Les souverains réformateurs, Hervé Huntzinger donnera une conférence intitulée : « Séverin de Norique : un pouvoir informel à la fin de l’Empire d’Occident » le jeudi 6 février de 18h15 à 19h30. (salle 104).

Dans la Vie de saint Séverin Eugippe décrit le rôle de Séverin à la tête des derniers Romains du Norique au moment de l’effondrement de l’autorité impériale. Durant le troisième tiers du ve siècle cet homme aux origines obscures dirige la région depuis le monastère qu’il a fondé à Favianae (Mautern en Autriche). Bien qu’il exerce un leadership évident sur la province romaine, que ce soit sur les habitants romains ou sur les barbares ruges du royaume de Flaccitheus puis de Feletheus, il n’a aucun statut institutionnel, puisqu’il n’est ni abbé ni évêque et ne joue aucun rôle dans l’armée ou l’administration civile. Se pose dès lors la question de la nature de son pouvoir.

Deux pistes peuvent être explorées pour l’expliquer. D’une part, la sociologie des réseaux fournit des outils pour comprendre, au delà de la relation de patronage, comment Séverin tisse autour de lui un réseau social fondé sur la contrainte lui permettant de faire appliquer ses « recommandations ». D’autre part, l’étude de la mise en scène de son autorité met en lumière une application originale en Occident par la performance ascétique du pouvoir du « saint homme », tel qu’on peut l’observer en Orient.

 

Les autres dates de la saison 2013/2014 du séminaire

17 octobre 18h15 François Kirbihler : « Un culte de Rome et César à Éphèse sous le triumvirat : l’œuvre oubliée de Marc Antoine ».
28 novembre 18h00Gilles Gorre (Université de Rennes) : « Les temples égyptiens et les réformes des Ptolémées ».
6 février 18h15Hervé Huntzinger : « Gouverner sans titre. Les modalités du pouvoir informel de Séverin de Norique à la fin du Ve siècle de notre ère ».

20 marsSabine Ladstätter (directrice des fouilles d’Éphèse, membre de l’Institut Autrichien d’Archéologie) : « La maison à terrasse II, un joyau d’habitation romaine ». (voir un article sur le Daily News).
10 avrilChristian Schwentzel (Université de Lorraine, Metz) : « Antiochos de Comagène ».
24 avril Aurélien Froidevaux (doctorant Université de Lorraine, Nancy)  : « Justinien et la Sicile : reconquête, intégration et réforme des structures administratives ».

 

 

 

Séminaire d’histoire ancienne : « Dioclétien et la réforme de la cour impériale » (Manon Houbre)

Jeudi 18 avril, à 18:00, en salle A 430.

Dioclétien (Musée archéologique d'Istanboul, Wikimedia Commons)

Dioclétien (Musée archéologique d’Istanboul, Wikimedia Commons)

À l’occasion du troisième séminaire d’histoire ancienne consacré aux souverains réformateurs, Manon Houbre présentera les résultats de son mémoire de M2 dans une communication intitulée : « Dioclétien et la réforme de la cour impériale ».

Les enseignants et les étudiants sont les bienvenus, notamment les étudiants de L3, qui pourront ainsi découvrir le travail de leurs aînés.

Ce séminaire fait suite à deux communications précédentes :
– 14 mars 2013 : Antiochos IV, réformateur incompris du royaume séleucide ? (Laetitia Graslin et Christophe Feyel).

– 15 novembre 2012 : Les successeurs d’Alexandre et les populations indigènes d’Asie mineure : quelques réflexions (Christian Mileta, université de Halle).