Archives par mot-clé : Saison 2016-2017

Patricien, producteur, paysan : les fonctions multiples d‘un quartier urbain dans l‘Éphèse byzantine

Le 9 mars 2017, Helmut Schwaiger, de l’ÖAI, présentera une conférence intitulée « Patricien, producteur, paysan : les fonctions multiples d‘un quartier urbain dans l‘Éphèse byzantine », à 18 heures salle A104 sur le campus Lettres et Sciences humaines et sociales.

Ruinée après la crise du IIIe siècle après J.-C., Éphèse connaît au plus tard au début du Ve siècle une nouvelle époque florissante. Dans le cadre d’un vaste programme architectural des constructions publiques, aussi bien profanes que sacrées, sont érigées, des places réaménagées et les infrastructures à nouveau remises en état. De même, dans le domaine privé un véritable boom immobilier intervient et, au cœur de la ville, émerge un imposant quartier de demeures, qu’on peut, selon toute probabilité, qualifier de résidences représentatives de l’élite urbaine. Une observation plus minutieuse révèle toutefois un système complexe de pièces, dont la différentiation fonctionnelle est on ne peut plus grande. Ainsi, on trouve des espaces dévolus à la représentation, d’autres dévolus au commerce ou à la transformation des produits agricoles. Au VIIe siècle on constate à nouveau une destruction complète. Pour autant le quartier n’est pas abandonné, mais habité jusque tard dans l’époque médio-byzantine.

Télécharger l’affiche.

Les dates de la saisons 2016-2017

Semestre 1 :

Bertrand Lançon6 Octobre 2016 – 18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Bertrand Lançon (Université de Limoges) : « Stilicon caméléon : Romain? Barbare? Païen? Chrétien ? Quelles frontières pour une ‘romanité hétérogène’ au début du Ves.? »

Compte-rendu.

s200_lerouge-cohen-charlotte20 Octobre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Charlotte Lerouge-Cohen (Université de Paris Ouest-Nanterre) : « Les rois parthes sont-ils des souverains hellénistiques ? Les Arsacides face aux institutions macédoniennes »

Compte-rendu.

sophie-photo-couleur-echelle10 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Sophie Laribi-Glaudel (Université de Lorraine) : « De Lamaštu à Lamia : les ‘croqueuses d’enfants’ dans le monde méditerranéen IIe-Ier millénaire »

Compte-rendu.

a-binsfeld24 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Andréa Binsfeld (Université de Luxembourg) : « L’origine et l’identité des esclaves dans l’Empire romain et l’Antiquité tardive »

Semestre 2:

19 janvier 2017 – 18h.  (Bâtiment A, salle A216) Brigitte Lion (Université de Lille-3) et Cécile Michel (CNRS) : « Les écritures cunéiformes : déchiffrement, fonctionnement, usages »

16 février 2017 – 18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle G04) – Philippe Blaudeau (Université d’Angers) : « Un projet historiographique ambitieux et trop méconnu : le Breviarium causae nestorianorum et eutychianorum de Liberatus de Carthage »

9 mars 2017 – 18h. Salle A104 – Helmut Schwaiger (Österreichisches Archäologisches Institut) : « Patricien, producteur, paysan : les fonctions multiples d‘un quartier urbain dans l‘Éphèse byzantine » [Patricien (Patrizier) – Producteur (Produzent) – Paysan (Bauer). Die vielfältigen Funktionen eines Stadtquartiers im byzantinischen Ephesos]

27 avril 2016 – 18h. Salle des Actes (Bâtiment A, Salle G04) – Christelle Fischer-Bovet (University of Southern California) : « Soldats, mobilité et zone de contact dans l’empire lagide (d’après les inscriptions) »

 

Capture d’écran 2015-09-09 à 10.26.35Logo Hiscant-MA

 

r

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Séminaire International d’Histoire Ancienne (saison 2016-2017)

Follis de Constantin II : ALEMMANIA DEVICTA, 324-325 (RIC VII, 50 ; Wikimedia Commons).
Follis de Constantin II : ALEMMANIA DEVICTA, 324-325 (RIC VII, 50 ; Wikimedia Commons).

Depuis plusieurs années le Séminaire International d’Histoire d’Ancienne de l’Université de Lorraine permet faire le lien entre la recherche la plus actuelle et la formation des étudiants en invitant chaque mois un collègue d’une autre université, française ou étrangère, autour d’un thème fédérateur. Chaque séance, ouverte à tous, étudiants, enseignants-chercheurs et public, permet de faire connaître les derniers acquis de la recherche et participe ainsi à la diffusion de la recherche et à la formation de tous. Le séminaire poursuit cette saison avec le thème : « Les étrangers dans les zones de contacts des mondes anciens ».

Télécharger la brochure du Semestre 1 (2016-2017).

Télécharger la brochure du Semestre 2 (2016-2017).

Les dates de la saisons 2016-2017

Semestre 1 :

Bertrand Lançon6 Octobre 2016 – 18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Bertrand Lançon (Université de Limoges) : « Stilicon caméléon : Romain? Barbare? Païen? Chrétien ? Quelles frontières pour une ‘romanité hétérogène’ au début du Ve s.? »

Compte-rendu.

s200_lerouge-cohen-charlotte20 Octobre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Charlotte Lerouge-Cohen (Université de Paris Ouest-Nanterre) : « Les rois parthes sont-ils des souverains hellénistiques ? Les Arsacides face aux institutions macédoniennes »

Compte-rendu.

sophie-photo-couleur-echelle10 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Sophie Laribi-Glaudel (Université de Lorraine) : « De Lamaštu à Lamia : les ‘croqueuses d’enfants’ dans le monde méditerranéen IIe-Ier millénaire »

a-binsfeld24 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Andréa Binsfeld (Université de Luxembourg) : « L’origine et l’identité des esclaves dans l’Empire romain et l’Antiquité tardive »

8 décembre 2016 – 18h. Salle A104 Alessandro Barbero (Université du Piémont Oriental) : « L’idéologie de l’accueil humanitaire des barbares au IVe siècle »

Semestre 2:

19 janvier 2017 – 18h.  (Bâtiment A, salle A216) Brigitte Lion (Université de Lille-3) et Cécile Michel (CNRS) : « Les écritures cunéiformes : déchiffrement, fonctionnement, usages »

16 février 2017 – 18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle G04) – Philippe Blaudeau (Université d’Angers) : « Un projet historiographique ambitieux et trop méconnu : le Breviarium causae nestorianorum et eutychianorum de Liberatus de Carthage »

9 mars 2017 – 18h. Salle A104 – Helmut Schwaiger (Österreichisches Archäologisches Institut) : « Patricien, producteur, paysan : les fonctions multiples d‘un quartier urbain dans l‘Éphèse byzantine » [Patricien (Patrizier) – Producteur (Produzent) – Paysan (Bauer). Die vielfältigen Funktionen eines Stadtquartiers im byzantinischen Ephesos]

27 avril 2016 – 18h. Salle des Actes (Bâtiment A, Salle G04) – Christelle Fischer-Bovet (University of Southern California) : « Soldats, mobilité et zone de contact dans l’empire lagide (d’après les inscriptions) »

 

Capture d’écran 2015-09-09 à 10.26.35Logo Hiscant-MA

acal_logo_vectoris

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Charlotte Lerouge-Cohen : « Les rois parthes sont-ils des souverains hellénistiques ? » (Compte-rendu)

Charlotte Lerouge-Cohen a animé la séance du Séminaire International d’Histoire Ancienne du 20 octobre en présentant une conférence intitulée : « Les rois parthes sont-ils des souverains hellénistiques ? Les Arsacides face aux institutions macédoniennes » 

À travers son exposé, elle a permis à l’auditeur d’évaluer les liens entre deux périodes étudiées de façon distincte habituellement. Elle met en évidence des similitudes entre les Séleucides et les Arsacides, comme un trait d’union dans l’attitude des Rois et dans certaines pratiques. En effet, les cités grecques, fondées par les souverains séleucides, et soumises par un souverain arsacide, ne voient pas leur système bouleversé mais bien maintenu et même renforcé avec une pérennité des institutions et des magistratures grecques.

Cependant quelques différences sont remarquables, notamment le type de lettres entre Roi et cités. Charlotte Lerouge-Cohen s’appuie alors sur l’étude d’un titre, les « Amis du Roi », déjà présents à la période séleucide. Le titre apparaît toujours dans les sources à l’époque arsacide mais semble évoluer. Les « Amis du Roi » passent de véritables piliers des monarchies hellénistiques à des fonctions moins claires. Il semblerait que ces hommes avaient dans un premier temps conservé leurs fonctions, mais, après une période de vide épigraphique, ils réapparaissent avec des pouvoirs amoindris. Ils seraient passés de véritables proches du Roi avec des fonctions de premier ordre à simples notables locaux.

Julien Léonard, Maître de Conférences en Histoire Moderne et amateur d’histoire ancienne, a été enchanté d’entendre une conférence qui lui a beaucoup appris. Il profite de ces conférences pour enrichir ses connaissances dans les périodes hors de sa spécialité et dit avoir eu une impression très positive.

Mylène Barbe, étudiante en Master 2 Sciences de l’Antiquité et du Moyen-Âge nous a confié : « La conférence de Charlotte Lerouge-Cohen était enrichissante, et ce sur plusieurs niveaux. En premier lieu, cette conférence était l’occasion pour moi de découvrir des sources inconnues jusque-là, précieux outils de recherche. De plus, cet exposé m’a permis de mieux connaître ces rois, relativement peu connus et dont l’étude n’est pas aisée pour le non-initié. Enfin, leur mise en perspective avec le monde gréco-macédonien a mis en évidence le fait que, loin de constituer une rupture, leur établissement entraine certains éléments de continuité, avec toutefois des nuances nécessaires. Ce sujet m’intéresse d’autant plus qu’il aborde des points relatifs à mon mémoire portant sur la période hellénistique. Les éléments de continuité entre domination séleucide et arsacide, exposés par une personne impliquée dans la recherche, furent donc extrêmement instructifs tant pour ma curiosité que pour mes recherches, et prodigués avec une grande qualité. »

Les autres comptes-rendus du Séminaire (2016-2017): 

Semestre 1 :

Bertrand Lançon6 Octobre 2016 – 18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Bertrand Lançon (Université de Limoges) : « Stilicon caméléon : Romain? Barbare? Païen? Chrétien ? Quelles frontières pour une ‘romanité hétérogène’ au début du Ve s.? »

s200_lerouge-cohen-charlotte20 Octobre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Charlotte Lerouge-Cohen (Université de Paris Ouest-Nanterre) : « Les rois parthes sont-ils des souverains hellénistiques ? Les Arsacides face aux institutions macédoniennes »

sophie-photo-couleur-echelle10 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Sophie Laribi-Glaudel (Université de Lorraine) : « De Lamaštu à Lamia : les ‘croqueuses d’enfants’ dans le monde méditerranéen IIe-Ier millénaire »

a-binsfeld24 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Andréa Binsfeld (Université de Luxembourg) : « L’origine et l’identité des esclaves dans l’Empire romain et l’Antiquité tardive »

De Lamaštu à Lamia : les « croqueuses d’enfants » dans le monde méditerranéen (IIe – Ier millénaire)

  Le jeudi 10 novembre à 18 heures, Sophie Laribi-Glaudel, de l’Université de Lorraine, présentera une conférence intitulée « De Lamaštu à Lamia : les « croqueuses d’enfants » dans le monde méditerranéen (IIe – Ier millénaire) ». La conférence se tiendra à Nancy, Campus Lettres et Sciences Humaines et Sociales, Salle des Actes (Bâtiment G, Salle 04). 

Près d’un millénaire et plusieurs centaines de kilomètres séparent Lamaštu et Lamia, démones respectivement mésopotamienne et grecque, qui ont en commun leur appétence pour la chair de bébés. Cette proximité de leurs attributs et de leurs noms a amené certains chercheurs, à l’instar de Walter Burkert, à voir dans ces deux personnages une figure identique. Lamia serait donc l’avatar d’une figure étrangère, originaire de Mésopotamie, ayant voyagé depuis le pays Entre-les-deux fleuves jusqu’en Grèce à travers le Proche Orient.

Cette apparente proximité traduit-elle le transfert d’une figure étrangère en Grèce ou bien la réalité, tristement commune à l’ensemble des sociétés antiques, du très fort taux de mortalité infantile qui caractérisait les démographiques anciennes ?

Télécharger l’affiche.

Les dates de la Saison 2016-2017

Semestre 1 :

Bertrand Lançon6 Octobre 2016 – 18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Bertrand Lançon (Université de Limoges) : « Stilicon caméléon : Romain? Barbare? Païen? Chrétien ? Quelles frontières pour une ‘romanité hétérogène’ au début du Ve s.? »

s200_lerouge-cohen-charlotte20 Octobre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Charlotte Lerouge-Cohen (Université de Paris Ouest-Nanterre) : « Les rois parthes sont-ils des souverains hellénistiques ? Les Arsacides face aux institutions macédoniennes »

sophie-photo-couleur-echelle10 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Sophie Laribi-Glaudel (Université de Lorraine) : « De Lamaštu à Lamia : les ‘croqueuses d’enfants’ dans le monde méditerranéen IIe-Ier millénaire »

a-binsfeld24 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Andréa Binsfeld (Université de Luxembourg) : « L’origine et l’identité des esclaves dans l’Empire romain et l’Antiquité tardive »

Les rois parthes sont-ils des souverains hellénistiques ? Les Arsacides face aux institutions macédoniennes

s200_lerouge-cohen-charlotteLe 20 octobre 2016, à 18 heures, Charlotte Lerouge-Cohen, de l’Université de Paris Ouest-Nanterre, présentera une conférence intitulée : « Les rois parthes sont-ils des souverains hellénistiques ? Les Arsacides face aux institutions macédoniennes ». La conférence se tiendra à Nancy, sur le Campus Lettres et Sciences Humaines et Sociales, Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04).

Entre environ 150 av. J.-C. et le début du Ier siècle av. J.-C., toute la partie orientale du royaume des Séleucides (Iran, Mésopotamie, une partie de l’Asie Centrale) passe sous la domination de la dynastie d’origine iranienne des Arsacides – qu’on appelle également les « Parthes ». Ceux-ci entretiennent dès les origines d’étroits contacts avec les souverains gréco-macédoniens dont les royaumes côtoient le leur, Séleucides et rois gréco-bactriens. Par ailleurs, maîtres d’un vaste empire, ils se retrouvent à la tête de diverses communautés pour lesquelles ils constituent un pouvoir étranger, en particulier les fameuses cités grecques séleucides. Quelle attitude les rois parthes ont-ils alors adoptée face à l’héritage politique macédonien auquel ils étaient sans cesse confrontés ? Quels rapports ont-il établis avec les cités grecques ? Quelles institutions typiquement hellénistiques ont-ils eux-mêmes adoptées dans l’exercice de leur pouvoir ? Dans ce second volet, sera évoqué la question des « Amis » des Arsacides, terme qui revêt chez eux une signification assez différente de celle qu’elle a en dehors de leur royaume. Une dynastie étrangère au monde gréco- macédonien s’est ainsi emparée d’une institution qu’elle a remodelée pour l’intégrer à son système propre de gouvernement, largement différent de celui des Séleucides.

Télécharger l’affiche.

Les dates de la Saison 2016-2017

Semestre 1 :

Bertrand Lançon6 Octobre 2016 – 18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Bertrand Lançon (Université de Limoges) : « Stilicon caméléon : Romain? Barbare? Païen? Chrétien ? Quelles frontières pour une ‘romanité hétérogène’ au début du Ve s.? »

s200_lerouge-cohen-charlotte20 Octobre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Charlotte Lerouge-Cohen (Université de Paris Ouest-Nanterre) : « Les rois parthes sont-ils des souverains hellénistiques ? Les Arsacides face aux institutions macédoniennes »

sophie-photo-couleur-echelle10 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Sophie Laribi-Glaudel (Université de Lorraine) : « De Lamaštu à Lamia : les ‘croqueuses d’enfants’ dans le monde méditerranéen IIe-Ier millénaire »

a-binsfeld24 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Andréa Binsfeld (Université de Luxembourg) : « L’origine et l’identité des esclaves dans l’Empire romain et l’Antiquité tardive »

 

Illustration : Plaque d’argile représentant un cataphractaire parthe (IIIe av. J.-C. – IIe ap. J.-C.). British Museum. Wikimedia Commons.

 

Enregistrer

Stilicon caméléon : Romain ? Barbare ? Païen ? Chrétien ?

Bertrand LançonLe 6 octobre 2016, Bertrand Lançon, de l’Université de Limoges, présentera une conférence intitulée : « Stilicon caméléon : Romain ? Barbare ? Païen ? Chrétien ? Quelles frontières pour une ‘romanité hétérogène’ au début du Ve s. ?  »
La conférence se tiendra à Nancy, sur le Campus Lettres et Sciences Humaines et Sociales, Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04).

Pendant un quart de siècle, de 384 à 408, Stilicon a été l’une des personnalités les plus éminentes de l’Empire romain. Détenteur des plus hauts commandements militaires, il appartenait à la famille impériale par son mariage avec Serena, la nièce de Théodose (385) puis celui de ses deux filles (398 et 408) avec Honorius, dont il fut également le tuteur. Refoulant les Goths d’Italie, il fut néanmoins partisan de leur intégration dans l’Empire. Accusé par une coterie palatine de briguer l’Augustat pour son fils et de vouloir livrer l’Empire aux barbares, il connut une brusque disgrâce et fut sommairement exécuté en 408. Le destin de Stilicon dans les sources est sans doute le plus contrasté qu’ait connu un haut personnage de l’Empire romain. Diplomate hors pair et héros militaire pour les uns, traître pour les autres, il est tantôt perçu comme parangon de la défense de Rome, tantôt comme semibarbarus, tantôt comme païen convaincu, tantôt comme chrétien dévot. Le fait qu’il soit ainsi tiré à hue et à dia par les auteurs – en fonction de leurs options idéologiques – brosse de lui le portrait d’un caméléon, porteur, en matière d’identite, de tout et son contraire. Son cas illustre à merveille la facon dont les « identités » (un concept moderne) se définissent dans l’Empire au début du Ve s. : elles flottent comme les morceaux d’une banquise fondante et se déplacent, se collant à des paradigmes valorisants ou dévalorisants, où les critères ethniques, familiaux et religieux, en pleine évolution, dessinent une « romanité hétérogène ».

Télécharger l’affiche.

Les dates de la Saison 2016-2017

Semestre 1 :

Bertrand Lançon6 Octobre 2016 – 18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Bertrand Lançon (Université de Limoges) : « Stilicon caméléon : Romain? Barbare? Païen? Chrétien ? Quelles frontières pour une ‘romanité hétérogène’ au début du Ve s.? »

s200_lerouge-cohen-charlotte20 Octobre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Charlotte Lerouge-Cohen (Université de Paris Ouest-Nanterre) : « Les rois parthes sont-ils des souverains hellénistiques ? Les Arsacides face aux institutions macédoniennes »

sophie-photo-couleur-echelle10 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Sophie Laribi-Glaudel (Université de Lorraine) : « De Lamaštu à Lamia : les ‘croqueuses d’enfants’ dans le monde méditerranéen IIe-Ier millénaire »

a-binsfeld24 Novembre 2016 -18h. Salle des Actes (Bâtiment G, salle 04) Andréa Binsfeld (Université de Luxembourg) : « L’origine et l’identité des esclaves dans l’Empire romain et l’Antiquité tardive »

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer