Le CEH propose une sortie au Louvre

Samedi 13 avril.

Le Cercle des Étudiants en Histoire propose une sortie au musée du Louvre. La visite du musée peMusée du Louvreut suivre deux modalités. D’une part, des visites commentées du département des arts antiques avec Mme Graslin, Histoire Grecque, et M. Kirbilher, Histoire Romaine. De l’autre, la possibilité éventuelle de visites libres des autres départements.

Conditions pratiques :
Le repas sera tiré du sac.

Prix adhérent: 20€
Prix non-adhérent: 24€

Le départ se fera samedi 13 avril à 4h30 devant le CLSH
Le retour à 21h au même lieu.

Les informations sur le site du CEH.

Christophe Feyel au Musée épigraphique d’Athènes : « Comment écrire l’histoire d’une pratique institutionnelle, la dokimasia ? »

Christophe Feyel, professeur en histoire grecque, prononcera une conférence au Musée épigraphique d’Athènes, le mardi 26 février à 15 heures, dans le cadre du cycle de conférences organisé conjointement par le Musée épigraphique et l’École française d’Athènes. Son propos aura pour titre : « Inscriptions et sources littéraires : comment écrire l’histoire d’une pratique institutionnelle, la dokimasia ? ».

Rappelons ici que le Musée épigraphique rassemble la plus vaste collection d’inscriptions grecques au monde. On y trouve notamment bon nombre d’inscriptions athéniennes des périodes classique et hellénistique. Quant à l’École française d’Athènes, elle est aussi bien connue : fondée en 1846, cet établissement, fort d’une très riche bibliothèque, est un centre d’études très apprécié des chercheurs français et étrangers, notamment des archéologues. Son directeur, M. Alexandre Farnoux, est venu en décembre 2012 prononcer une conférence au sein de notre Université.

Soirée Péplum : de La Chute de l’Empire romain (1964) à Gladiator (2000)

Jeudi 21 février 2013, amphi A42, 18h.

Le Cercle des Étudiants en Histoire et moi-même vous convions à une soirée Péplum. Il s’agira de jeter un regard neuf sur le film Gladiator, réalisé par Ridley Scott en 2000, à la lumière de son auguste prédécesseur, chef-d’œuvre cinématographique, mais désastre financier, La Chute de l’Empire romain (Fall of the Roman Empire) du réalisateur Anthony Mann (1964).

Les libertés prises par ces films avec la chronologie, notamment Gladiator, sera l’occasion de revenir sur le contexte historique de la succession de Marc-Aurèle (M. Kirbihler). Cette rencontre sera aussi l’occasion d’évoquer le traitement de l’histoire par le cinéma hollywoodien à deux époques différentes, mais aussi de découvrir comment le genre du Péplum, présent dès l’origine du cinéma (Georges Hatot, Néron essayant des poisons sur un esclave, 1896), s’est construit sur le dialogue entre le passé et le présent (M. Huntzinger). Ainsi les plans aériens montrant l’arrivée de Commode à Rome s’inspirent-ils largement du film de propagande nazie réalisé en 1934 par Leni Riefenstahl, Le triomphe de la volonté, sachant que les défilés nazis ont eux-mêmes imité une certaine image de l’Empire romain.

Au-delà de la question de l’exactitude historique, la société romaine et l’Empire romain sont des supports féconds pour un discours cinématographique sur la société contemporaine. Les réalisateurs hollywoodiens ont ainsi usé et abusé des motifs antiques pour dépeindre et critiquer la société américaine.

Les liens entre les deux films sont nombreux. Au-delà de certaines scènes qui seront analysées, il est piquant de savoir que l’acteur Richard Harris, qui aurait dû jouer Commode dans La Chute de l’Empire romain a finalement joué Marc-Aurèle dans Gladiator.

Tous les étudiants et les enseignants sont les bienvenus.

Conférence à Épinal : « L’astrologie et l’astronomie dans l’Antiquité : Tablettes Zodiacales de Grand »

Dimanche 24 février à 14h30 au Musée d’Art Ancien et Contemporain d’Épinal (entrée libre).

Photo © Apolline Marie Huin.
L’Association des Amis des Musées et de la BMI d’Epinal propose une conférence par Apolline Marie HUIN, doctorante à l’Université de Lorraine (Nancy), sur le thème « L’astrologie et l’astronomie dans l’Antiquité : Tablettes Zodiacales de Grand ».Cette conférence abordera le thème de l’astrologie et de l’astronomie dans l’Antiquité illustrée en particulier par les magnifiques tablettes en ivoire retrouvées à Grand (Vosges). L’influence orientale, notamment égyptienne, y est évidente et vous invite à vous promener ainsi dans les plus belles civilisations antiques et leurs mystères.Dimanche 24 février 2013
Musée d’Art Ancien et Contemporain d’Epinal
1 place Lagarde 88000 EPINAL
Salle de conférence
14h30 –> 15h30.
Entrée libre.

 

Édouard Will, un grand historien de l’Antiquité à Nancy

Cours public d’histoire de la Lorraine : Laetitia Graslin.

Mardi 12 février de 14h. à 15h30, salle 440.

E. Will, professeur d’histoire grecque à Nancy de 1955 à 1985, est l’un des grands historiens français du monde hellénistique. Il a également été à l’origine de la constitution de la bibliothèque de recherche en histoire de l’Antiquité de Nancy, qui porte aujourd’hui son nom. C’était enfin une personnalité complexe, qui, par son œuvre et son caractère, a marqué toute une génération d’historiens. Il était temps, quinze ans après sa mort, de dresser un portrait de  cette figure majeure de l’histoire grecque à Nancy.

 

Le parcours Sciences de l’Antiquité et du Moyen Âge (SAMA)

Ce parcours propose une formation diversifiée et polyvalente ouverte sur l’actualité de la recherche et conduite de façon progressive sur deux ans. Il offre une spécialisation en Sciences de l’Antiquité et du Moyen Âge en étudiant plus particulièrement l’Histoire, l’Archéologie et la Philologie des mondes classiques, la réception de l’Antiquité, ainsi que les principaux champs thématiques de la recherche en histoire médiévale : histoire intellectuelle, histoire religieuse, histoire de la culture matérielle, histoire politique. L’éventail des cours proposés permettra aux étudiants d’acquérir une formation pluridisciplinaire centrée sur l’Antiquité et le Moyen Âge et de se familiariser avec les problématiques actuelles des Sciences Humaines appliquées aux mondes anciens (Mondes grec et romain et leur périphérie) et médiévaux.

Ce type de formation est reconnu au niveau européen pour sa pluridisciplinarité.. Localisé sur le site de Nancy, le parcours SAMA forme les étudiants aux métiers de l’enseignement secondaire et supérieur, de l’archéologie, du patrimoine ou du métier du livre de manière générale. Appuyé sur deux centres de recherches très bien équipés (ERL-Médiévistique et HISCANT-MA), le parcours offre la garantie d’un enseignement approfondi des savoir-faire et des techniques de recherche les plus modernes indispensables à la qualification professionnelle des futurs chercheurs.

Organisation générale de la mention « Histoire, Patrimoine, Études européennes »

L’inscription s’effectue d’abord dans la mention « Histoire-Patrimoines-Études européennes », puis dans la spécialité « Sciences historique ». Les étudiants peuvent alors choisir l’un des deux parcours nancéens : « Sciences de l’Antiquité et du Moyen Âge » ou « Politique, cultures et sociétés du xve siècle au xxie siècle ». Des passerelles entre les parcours existent, car cette structure est souple. On peut changer d’orientation à la fin du M1.

MASTER 1

TRONC COMMUN

UE 11 : Outils

UE 12 : Sociétés européennes

UE 21 : langues vivantes

UE 22 : Sociétés européennes

UE 13 : Épistémologie et historiographie

Spécialité EnseignementParcours :

– Histoire

– Géographie

– Musicologie

Spécialité Sciences historiquesParcours :– Sciences de l’Antiquité et du Moyen Âge

– Politique, culture et sociétés

– Politique et conflits

Spécialité Patrimoine-ArchéologieParcours :– Archéologie

– Patrimoine-Art-Histoire

– Éditions musicales

Spécialité Études Européennes et Internationales

UE 14UE 15UE 23

UE 24

UE 25

UE 14UE 15UE 23

UE 24

UE 25

UE 14UE 15UE 23

UE 24

UE 25

UE 13UE 14UE 15

UE 22

UE 23

UE 24

UE 25

MASTER 2

TRONC COMMUN

UE 31 : langues vivantes

Spécialité Enseignement Spécialité Sciences historiques Spécialité Patrimoine-Archéologie Spécialité Études Européennes et Internationales

UE 32UE 33UE 34

UE 41

UE 42

UE 32UE 33UE 34

UE 41

UE 42

UE 32UE 33UE 34

UE 41

UE 42

UE 32UE 33UE 34

UE 41

UE 42

 

À qui s’adresse le parcours SAMA (Sciences de l’Antiquité et du Moyen Âge)

1.1. Pourquoi faire un Master en Sciences historiques ?

Les sciences historiques s’adressent à tous ceux qui, par goût, aiment chercher à comprendre les événements, tels des enquêteurs, par un accès direct aux sources du savoir, papyrus anciens, inscriptions latines, chartes médiévales, archives modernes ou témoins de l’histoire récente. Au-delà de cet enrichissement personnel passionnant le Master est avant tout une formation à de nombreux métiers qui nécessitent d’être rompu à la rigueur des méthodes historiques.
La spécialiste « Sciences historiques », puisqu’il ouvre l’accès au doctorat, prépare aux métiers de la recherche et de l’enseignement supérieur à l’Université ou au CNRS. Il permet d’asseoir plus solidement ses compétences historiques et méthodologiques avant d’entreprendre un Master enseignement orienté vers l’histoire. Par ses compétences liées à l’histoire, au patrimoine et à l’archéologie il ouvre aussi à tous les métiers du patrimoine et de la conservation (Musées, bibliothèques, archives, généalogie).

La large culture générale et les méthodes de recherche d’information en font aussi une bonne préparation aux métiers du journalisme, des sciences politiques et d’une manière plus générale aux métiers de la culture (dans le cadre des collectivités territoriales ou des DRAC). De même les métiers de l’édition (éditeur, relecteur, responsable éditorial, libraire) ou de la création (scénariste de bande-dessinée) sont un débouché naturel de ce Master.

La maîtrise de nombreux outils de communication (rédaction de rapports et de mémoires longs, esprit de synthèse, présentation à l’oral de ses travaux, maîtrise des outils informatiques) ouvre de nombreuses portes. Le titulaire d’un Master « Sciences historiques » peut faire valoir un esprit de synthèse et une aisance à écrire qui permet le passage de nombreux concours administratifs (ENA, fonction publique d’État ou fonction publique territoriale), concours de l’armée (écoles de Saint-Cyr Coëtquidan) ou l’accès à des postes de chargé de communication ou de DRH dans le secteur privé.

Ce Master offre aussi la possibilité d’enrichir ses études par une expérience à l’étranger dans le cadre du dispositif ERASMUS ou du Groupement Européen de Coopération Territorial de la Grande Région (Sarre, Lorraine, Grand-Duché de Luxembourg, Rhénanie-Palatinat, Région Wallonne, Communauté germanophone de belgique).

Les étudiants du parcours « Sciences de l’Antiquité et du Moyen Âge » (SAMA) effectuent un stage de trois semaines au second semestre de M1, de manière à développer leur expérience professionnelle et leur permettre d’avoir un pied dans le monde du travail.

1.2. À qui s’adresse cette spécialité ?

1.2.a. L’accès en Master 1

Tout titulaire d’une licence mention histoire est concernée par la Spécialité « Sciences historiques » et peut s’inscrire par admission directe. Dans les autres cas, l’admission se fait après examen d’un dossier de validation des études supérieures (VES), pour les étudiants relevant de la formation initiale. Pour les stagiaires relevant de la formation continue, l’admission se fait après examen d’un dossier de validation des acquis professionnels (VAP).

1.2.b. L’accès en Master 2

Pour entrer en Master 2, les étudiants doivent posséder un master 1, une Maîtrise, un concours de l’enseignement (CAPES, Agrégation) ou avoir été dispensés de ces diplômes par la commission de VES (validation des études supérieures) ou de VAP (validation des acquis professionnels). L’entrée en M2 est soumise à l’accord de la commission d’entrée en M2 (constituée des responsables de mention, de spécialités et de parcours).

Appel à contribution de l’Association Rodopis pour les étudiants en Master et les doctorants

Les étudiants de l’association Rodopis, l’Université de Bologne et l’Université de Cagliari proposent un cycle de 8 séminaires ouverts aux étudiants en Master et Doctorants en Sciences de l’Antiquité intitulé Ricerche a confronto. Les contributions pourront concerner des problématiques d’histoire ancienne, de philologie, d’archéologie, de numismatique, de papyrologie, d’épigraphie, d’histoire de l’art, d’histoire des religions, d’anthropologie, de sociologie ou d’histoire byzantine, sans restrictions dans les sujets traités et en plusieurs langues, dont le français. La date limite d’inscription est le 18 février 2013.

Pour plus de détail vous pouvez trouver l’appel à contribution sur Calenda.org ou sur Compitum.fr.

Le Parcours « Sciences de l’Antiquité »

Ce parcours offre une spécialisation en Sciences de l’Antiquité en étudiant plus particulièrement l’Histoire, l’Archéologie et la Philologie des mondes classiques et la réception de l’Antiquité. L’éventail des cours proposés permettra aux étudiants d’acquérir une formation pluridisciplinaire centrée sur l’antiquité et de se familiariser avec les problématiques actuelles des Sciences Humaines appliquées aux mondes anciens (Mondes grec et romain et leur périphérie). Ce type de formation est reconnu au niveau européen pour sa pluridisciplinarité, rattachée à un laboratoire spécialisé en Sciences de l’Antiquité (HISCANT-MA). Localisé sur le site de Nancy, le parcours SCILA forme les étudiants aux métiers de l’enseignement secondaire et supérieur, de l’archéologie, du patrimoine ou du métier du livre de manière générale.

Antiquitas

Ce carnet a pour objet de fédérer la communauté pédagogique et scientifique investie dans le Parcours « Sciences
 de l’Antiquité » de l’Université de Lorraine à Nancy. Ce fournit aux futurs étudiants une information claire sur l’offre de formation. Il ouvre aux étudiants de master et de doctorat un espace pour mettre en valeur leurs travaux et s’initier à la recherche. Il offre, enfin, aux enseignants-chercheurs une plateforme permettant d’informer les chercheurs, les étudiants et le public averti de l’actualité de la recherche. La formation est adossée à l’équipe d’accueil Hiscant-MA (EA1132), spécialisés en Sciences de l’Antiquité.

« Sciences de l'Antiquité » à l'Université de Lorraine (Nancy)